Le four à pain

Sur le domaine, vous trouverez un four à pain, l’idéal pour une soirée pizza entre amis mais aussi pour cuire le pain du matin ou bien cuisiner une viande où un poisson à faible température.

La chauffe du four

Je commence la chauffe légèrement à l’entrée du four, par un empilement de petit bois croisé (longueur 25cm et de l’épaisseur d’un doigt), surmonté de brindilles, et coiffés d’un bout de carton.

Au centre de l’empilement de bois, il y a une demi-feuille de papier journal froissé, qui sert a l’allumage.

La feuille de journal enflamme le carton, qui lui brûle assez longtemps pour allumer les brindilles, etc.

Cette façon de faire évite l’effondrement prématuré qui étouffe le feu naissant.

C’est un peu l’allumage « top down » cher aux possesseurs de poêle de masse.

Ce tas de bois bien pris, je continue d’alimenter puis le pousse progressivement dans le four, à droite ou à gauche.

Jusqu’à la fin de la chauffe le feu reste là, ainsi les flammes parcourent toute la voûte et se terminent juste au bord de l’avaloir ( sauf si on met trop de bois à la fois!)

En fin de chauffe, quand il ne reste plus que des braises, je les répartis sur toute la sole du four, puis je ferme la porte extérieure en la laissant légèrement entrouverte, ce qui permet d’assurer la fin de la combustion des braises.

Dès que l’essentiel des braises est en cendres, il faut nettoyer le four, car la cendre étant isolante,ça empêcherait une homogénéisation de la t° de la sole.

La chauffe du four est finie quand le plafond (la voûte) du four est devenu blanc. Le feu peut rester dans la moitié droite ou gauche du four pendant la cuisson des pizzas , cela permet éventuellement de donner un coup de chaud pour une petite dernière….

Et la surface de la sole ( là où les plats sont déposés) du four termine de chauffer grâce aux braises et à la porte fermée.