Les gîtes du Pré Moré

« Une situation totalement isolée au milieu d’un magnifique territoire de promenade »

La maison du Scieur

  • 13
  • 3
  • Oui

Robuste et prévue pour les groupes.
Constituée de quatres chambres, de deux douches, d’une salle de bain et d’un grand salon elle est naturellement destinée au grands groupes. La cuisinière de restaurant et la salle à manger de 12 places soulignent cette qualitée.
Restaurée partiellement en bois elle offre un cadre agréable pour un week-end entre amis.

La Scierie

  • 8
  • 2
  • Oui

Une maison chaleureuse et intime. Elle abrite en son sein une mini-centrale électrique.
Elle dispose de deux chambres séparées, d’une mezzanine, d’une salle de bain et une douche. L’espace commun d’un seul tenant est constitué du salon, de la salle à manger et de la cuisine.
C’est une maison accueillante qui invite à se réfugier devant le feu ouvert.

Présentation

Bienvenue sur le site des gîtes du Pré Moré ! La « Scierie » ainsi que l’ancienne Maison du scieur voisine ont une situation totalement isolée au milieu d’un magnifique territoire de promenade et de chasse.

Ces gîtes disponibles à la location sont classés comme gîtes ruraux par la Communauté Française et comme gîtes PANDA par le WWF. Ils on étés fondés En 1674 au lieu dit du « pré moré » comme scierie hydraulique par Arnold d’Hoffschmidt et restaurés en 1992 dans un esprit de respect de la nature.

La propriété est composée de deux maison distincte; La « Scierie » et la Maison du scieur, elles peuvent être louées ensembles ou séparément.

Les deux maisons présentes sur le site, ne sont pas raccordées au réseau électrique, leur énergie électrique est auto-produite par une roue hydraulique à augets, le reste des besoins énergétiques est couvert par le gaz, le bois et le mazout. L’eau potable provient d’une source a proximité des habitations.

Les gîtes en image









La propriété

Les terrains colorés dans les tons rouges /brun appartiennent au moulin/scierie du Pré Moré.

La propriété fait 6h et à été achetée en 4 étapes. En 1992, 1994, 2002 et en 2009 (la partie rose).

L’ancienne scierie se situe au confluent de deux ruisseaux : le ruisseau de l’Eau Bue et le Ry des Glands dont le bief (en rouge datant de 1861) vient directement alimenter la roue en passant à travers la nouvelle prairie.

Le ruisseau de l’Eau Bue sur lequel a été érigé (sans doute à la date de fondation de la scierie en 1674) le grand étang (avec sa barque) qui servait historiquement de réservoir en cas de pénurie d’eau.

Le grand étang est alimenté par un canal (en bleu) provenant historiquement du Ry des Glands à l’époque ou les rys d’abissages (technique d’irrigation des prés de fauche)  étaient opérationnels.

L’objectif de la propriété est de restaurer une zone ouverte en milieu de massif forestier , ce qui correspond aux objectifs du projet européen de Natura 2000.